Aux JO de Londres
Tapis rouge, médailles d'or et tapis gris
Alors que l'on s'attendait à la phrase historique " Tirez les premiers, Messieurs les Anglais"
Alors que tant de victoires et de médailles étaient annoncées, sans retenue aucune, avec un air narquois, plein de sous-entendus ironiques, avec don de médailles au Royaume Unis et partage pour l'Europe, le tout emballé dans un tapis rouge. Quelle blague.
Hélas, Touché.  L'ironie tant annoncée a changé de camps, pour se transformer en une leçon très facile sur  l'air stupide à la portée de tous et un briefing sur les roues de vélo donné par le premier ministre anglais himself. Traduction du livre "For Dummies". Adieu les promesses sur lesquelles on a tellement insisté, mais à force de trop en parler, certains feraient mieux de se tourner le pouce sept fois dans la bouche avant de sortir de pareilles ironies de comptoir. Un vrai sportif, contrôlera toujours son arrogance sachant très bien, qu'il rencontrera tôt ou tard un plus fort, un plus rapide ou un plus malin que lui. En politique cette science instinctive n'est pas appliquée à bon escient.  Atteler la charrue avant les boeufs, vendre la peau de l'ours, se gargariser et envoyer des promesses vers les quatre points cardinaux, sont monnaies courantes, c'est bien, mais la récolte est très moyenne comparée à d'autres. Consolons-nous en pensant que "ces charitables" auraient pu prédire la météo, dans ce cas, il ne nous restait plus qu'à apprendre à nager et construire la seconde Arche de Noé, la version "Normale Croisières Courtes"( NCC). Par chance, il nous reste les nageurs et d'autres athlètes au sommet de la vague, nous ne les citerons pas, mais bravo à tous pour leurs victoires respectives et les médailles gagnées. 
Les athlètes des jeux olympiques ne sont pas n'importe qui, d'ailleurs, le grand Gourou aux yeux bleus, Gad El malet, excellent comique de France et de Navare (dans son cas, le grand Navare), il  avait tout prévu, observateur/prédicateur à ses heures perdues, il avait déjà décrit avec moult détails la victoire et les performances des grands nageurs blonds avec leurs petits maillots en triangle, tandis que les autres...
Nice, la ville des bébés nageurs devenus champions médaillés, le Maire Christian Estrosi ex ministre de l'Outre-mer et de l'industrie entre autres, fut champion de moto, il doit actuellement nager dans le grand bonheur avec tous les jeunes vainqueurs, champions du moment, du Made in France, ils ont raflés pas mal de médailles et leur avenir est très prometteur. On devrait les surnommer "Les Rafleurs".
L'ex ministre Lamour fut champion d'escrime, il était là pour commenter toutes les épreuves d'escrime. On a appris beaucoup grâce à lui. Il a eu l'audace et la sincérité "fiscale" de dire à voix haute ce que les autres pensaient tout bas, à savoir, ce qui n'allait pas dans certaines équipes, ce qui était à revoir, la sélection et les entrainements, et même les sélectionneurs à sélectionner. Il faut se rendre compte que les JO rassemblent les meilleurs champions mondiaux, alors?  Combien de sélectionneurs ont ignoré qu'ils allaient confronter leurs athlètes au meilleurs de la planète...Ah oui, c'est comme ça, et après on vient se lamenter. En sport, on paye cash, la clé de la victoire, et de la réussite c'est l'entente dans le groupe, l'esprit de groupe et la discipline. Prenez-en de la graine messieurs les politiciens. Des gouvernements ont sauté par manque de cohésion et d'entente dans le groupe.
      Vous voulez influer sur tout, même sur la vie sportive, mais hélas, le sport vous fait un pied (à l'anglaise) de nez.
En sport, il n'y a pas de perdants, ils sont tous gagnants, en gagnant sur leurs propres conditions physiques, leurs performances et sur leur mental. Le vainqueur est celui qui a tout réussit, celui qui a tout râflé.Tandis que les fanfarons dont l'oeil perçant et brillant est à la recherche des objectifs... des caméras, ceux-là, sont toujours perdants, leur numéro a été court. Une autre différence, le fanfaron ne connaît pas la souffrance, ni la douleur d'un champion ou d'une championne, mais les larmes de la victoire non plus. Logique, il ne fait que brailler à qui veut l'entendre, même pour les autres aussi qui veulent l'entendre.. moins. 
Dans la plupart des pays, le sport, c'est fun, en France c'est "La Pression", améliorez votre mental, sport is Fun! Nous ferons mieux la prochaine fois.
Qui dit mieux? Qui fera mieux? A la prochaine alors comme on dit à Tahiti. Tahiti, qui entre nous soit dit, a sorti une médaille d'argent. Une médaille d'argent pour 260.000 habitants pour toute la Polynésie...Faites vos calculs, et les comparaisons, cela laisse perplexe. 
Pour la Vahiné Taï Kwendo, cela change de la vanille et du Monoï! 
Mademoiselle vous dancez? Paf et voyez figure!
Vive le Sport et le Fair-play!
Quant à 2024, to be or not to be in Paris? That is a good question...
Merci à Super Louise Eckland pour ses performances de classe.
Gil EVRARD
TheTahitiMagician/Youtube
gilevrard@gmail.com